Les dieux égyptiens III

seth 31 -    SETH
Seth a continué le combat avec Horus. Horus l'emporte toujours avec l'aide de Rê. Seth en appelle alors aux Dieux. Le procès dure 80 ans, parce que les dieux n'arrivent pas à se décider. Leurs préférences vont pour Horus, malgré son jeune âge, mais ils n'oublient pas que Seth a défendu le Soleil des attaques du serpent Apopis.
Le combat évolue vers la guerre où tout est permis, calomnies, subterfuges, etc. Par ex., un combat naval avec des navires en pierre est décidé. Horus gagne grâce à son navire en bois recouvert de plâtre.
Finalement, c'est Osiris qui tranche. Les dieux lui sont redevables de leur nourriture (n'est-il pas le dieu de l'agriculture ?) :           Seth hérite du désert, royaume de la mort et aussi des morts (les momies se conservent grâce à la sécheresse).

nephtys32 -   NEPHTYS       
Son nom dérive de Nebet-het, qui signifie "la dame du château". Elle porte sur la tête le symbole du château (deux piliers et une voûte).
Femme de Seth, elle aime Osiris qui lui fait un enfant, anubis. Elle abandonne l'enfant, mais, plus tard, avoue tout à Isis, qui récupère l'enfant et l'élève. Nephtys a aidé Isis à retrouver Osiris et ensuite à le ressusciter représentations d'Isis et Nephtys, comme pleureuses, sous la forme de vautours, aux extrémités des cercueils.

khnoumLa naissance d'un roi

A la demande d'Amon, Khnoum (image à droite), le dieu potier qui a créé les hommes, est prêt à façonner le corps de l'enfant et celui de son "Ka", le double de l'être traduisant son énergie vitale. La déesse Meskhenet (reconnaissable à son signe en forme d'utérusmeskhenet ) place l'enfant et son Ka dans le sein maternel et veille sur la mère pendant la grossesse. La vie (symbolisée par le signe "ankh"ankh) est donnée par la grenouille heqet, symbole de la vie jaillissante sans cesse renouvelée, et protectrice des parturientes.thoueris L'accouchement se déroule sous la protection d'Isis, de Nepthys (qui ont veillé sur Osiris), de Bès, le nain difforme et barbu, et de Thoueris (à droite), dieu-hippopotame, chargés d'écarter le mauvais oeil.
L'enfant grandit, allaité par la déesse Sekhat-Hor. Le lait est considéré comme un don de vie pure, car il n'a subi aucune transformation de la main de l'homme.
Au moment de son couronnement, le Roi fusionne avec son Ka immortel et devient un demi-dieu.

Les déesses secondaires : parfois douces, parfois redoutables

33 -hathor   HATHOR, déesse vache, fille de Nout et de Rê, seule déesse représentée de face. Son arbre fétiche : le sycomore.

- déesse de la musique (elle tient un sistre à la main), déesse de la joie, de l'amour et de la maternité,
- les Grecs l'assimilent à Aphrodite.
- elle est honorée à Dendera, Tentôré, en égyptien, "la ville de la déesse".
- femme d'horus d'Edfou ; chaque année, sa statue fait le voyage (sur le Nil), de Dendera à Edfou.
- son signe, prononcé " oubh " est entré dans l'alphabet comme lettre "H".

34 -   SEKHMET, déesse lionne, elle symbolise le pouvoir destructeur de la lionne, du désert (où vit la lionne) et du soleil brûlant (du désert)  représentation avec le disque solaire et le serpent uraeus.
          - à Memphis, considérée comme épouse de ptah et fille de Rê ("l'oeil de Rê").
Elle aimait se repaître d'hommes et menaçait l'humanité. Pour sauver l'Humanité, Rê lui fit un piège : il déversa de la bière, colorée en rouge-sang, avec des baies. La lionne se précipita sur le breuvage et repartit saoule. Un babouin la guida dans le Nil, où elle s'apaisa. Depuis, elle s'est muée en chat bastet et inquiète plus les hommes.

35 -   IHY, dieu-enfant de la musique, fils d'Hathor et d'Horus (ou de Rê), représenté avec un sistre. On célèbre sa naissance dans le mamisi, petit temple annexe des grands temples, construit sous les Ptolémées.bastet

36 -    BASTET, déesse-chat et déesse de la musique, tantôt chatte protectrice, tantôt lionne redoutable. Le chat est le gardien de la maison qu'il protège des souris et des serpents. Bastet tue le serpent Apopis qui essaye de retarder l'avance de la barque du soleil. Le signe hiéroglyphique du chat se prononce "miou", comme le miaulement du chat. Il se lit "M" (mais se lisent également "M" : la plume Maat, la chouette et l'enfant assis, Messou). Les Grecs l'assimilent à Artémis, déesse de la chasse.
          - déesse locale, du Delta (sa ville est Boubastis, de Per-Bastet), imposée au niveau national par la dynastie libyenne (945-750).

 

La cérémonie des Morts

37 -anubis   ANUBIS, dieu-chacal, dieu du désert occidental (où le soleil se couche, où la mort guette les égarés) dieu qui veille sur les Morts (avec thot) ; il préside la cérémonie de pesée des âmes et participe à l'embaumement (il aida isis à embaumer osiris).anubis
          - il est honoré à Thinis, près d'Abydos.
          - il ne régna que 28 ans et depuis, les Rois sont remplacés (parfois assassinés) au bout de 28 ans de mandat (comme chez les Assyriens).

38 -   THOT, dieu à tête d'ibis, ou en forme de babouin cynocéphale (assimilé par les Grecs à Hermès).
          - il est honoré à Hermopolis (dieu principal : il se serait créé tout seul, et naquit dans une fleur de lotus). Culte originaire de la Haute-Egypte.
          - il est aussi assimilé à la lune  il aida Rê à retrouver la déesse tefnout, "l'oeil de Rê", en projetant son éclat dans la nuit du désert ; il aida isis à ressusciter osiris ; il rendit la vue à horus, après que seth lui eut arraché les yeux.
          - il est astronome, mathématicien, comptable : il assiste à la cérémonie des Morts. C'est lui qui inscrit sur une tablette le résultat de la pesée des âmes.
          - il donna aux hommes la parole, l'écriture et l'intelligence.
          - sa femme est sechat, patronne de l'arithmétique et de l'architecture. On lui attribue le plan des temples. Elle tient à la main la palette et le calame du scribe. Le hiéroglyphe "sech" est un attirail de scribe.

Les dieux secondairesneith

39 -   NEÏTH, déesse de la chasse attributs : bouclier et flèches ;
          - déesse locale vénérée en Basse Egypte, à Saïs ; son animal fétiche est le poisson latès, la perche du Nil.
          - épouse de Khnoum, à Esna ;
          - les Assyriens, qui ont conquis l'Egypte en 633 av. J.C., installent une dynastie Saïte, qui fait de neïth la déesse-mère, mère de Rê et du pharaon.
          - les Grecs l'assimilent à Athéna (également armée d'un bouclier).
sobek
40 -   SOBEK, dieu-crocodile, fils de Neith, parfois identifié à Seth.
                        - son culte prend de l'importance en même temps que le culte d'Amon ;
                        - premier sanctuaire au Fayoum (Nord), puis à Kom-Ombo.

 

41 -   moutNEKHBET, déesse-vautour de la Haute-Egypte, protectrice des Rois (à la couronne blanche).
- identifiée à MOUT (à droite), déesse de Thèbes ; temple à Louxor (nom grec déduit de "ouaset", "la ville du sceptre, ouas").
                        - son signe est entré dans l'alphabet, pour signifier la mère.
                        - les Grecs l'identifient à la nourrice ambiguë qu'est Ilithye.

khonsou 42 -   KHONSOU (à gauche),  dieu thébain de la lune, fils d'Amon et de Mout ;
                        - identifié au dieu thot d'Hermopolis (et à Héraclès par les Grecs).
                        - représenté avec une tête de faucon.

43 -   BOUTO ou OUDJAT, son homologue dans le Nord, déesse-cobra, protectrice des Rois (à la couronne rouge), honorée à Bouto ;
          - au Moyen Empire elle est considérée comme la fille d'anubis (exemple de filiation, à défaut d'assimilation).
montou
  44 -   MONTOU, dieu-taureau (à droite)
          - il accompagne la barque de Rê, juché sur la proue, et la défend avec son sabre recourbé ("Khepesh").

45 -   OUPOUAOUT, dieu-loup : il est honoré à Assiout.

46 -   OPET : déesse-hippopotame de la région thébaine, honorée à Karnak, où elle est assimilée à Nout, la mère des dieux.

47 -   besBÈS (à gauche) : il est honoré à Mendès, ou Per-Bended, "maison de Bès".

48 -   HATMÉHIT :  déesse-poisson. Elle est représentée avec un poisson sur la tête.

49 -   HÉQAT :  déesse-grenouille, associée à la crue du Nil. Elle assiste les femmes enceintes, pendant la grossesse et l'accouchement, puis elle protège le nouveau-né.

 

Quelques indications sur l'administration de l'Égypte :
économe :   financier en charge des comptes du nome (province instituée par les Pharaons).
idiologue :  il encaisse les revenus irréguliers, comme les amendes ou les saisies de terrains abandonnés.
exégète :     magistrat qui tient le registre d'état civil.
archidicaste :  adjoint du préfet (romain) ; il tient les archives.
stratège :     policier, surveillant des frontières "stratégiques".