Les oiseaux

Ces visites sont l'occasion d'apprendre à reconnaître les oiseaux par leur chant. En janvier et en février, tous les migrateurs n'étaient pas arrivés. En juin, nous avons entendu très peu d'oiseaux (pas de mésanges, pas de sittelles, ni de pouillot véloce). Fin novembre, on voit pratiquement tous les oiseaux, et d'autant mieux que le feuillage des arbres est pratiquement absent (étourneau, mésanges, grimpereau, troglodyte, pinson).

Cris et chants :

Le cri est un signal d'alerte. Il est très court, et parfois d'une gamme de fréquence qui le rend inaudible par les prédateurs.

Seuls les mâles chantent. Si on injecte à une femelle de la tostérone (hormone mâle), la femelle se met à chanter ! Le chant est l'appel de la compagne ou le signal pour délimiter le territoire. En effet, les oiseaux de même espèce (ordre, classe, famille, espèce) se font concurrence. Ils délimitent leur territoire de chasse de la nourriture. Plus l'oiseau est grand, et plus son territoire sera vaste. Pour un passereau, ce territoire est de quelques centaines de m². C'est surtout au printemps, quand les oisillons sont nés, que la recherche de nourriture est importante. C'est pourquoi, les oiseaux chantent en cette saison. Comment chantent-ils ? Les oiseaux ont un syrinx, à l'intersection des bronches, composé de disques qui se contractent et s'ouvrent pour émettre un son. Le larynx sert de caisse de résonance. Comment entendent-ils ? Ils ont des poils qui vibrent et transmettent les sons. A partir de quel âge chantent-ils et comment apprennent-ils le chant? Le chant est en partie inné. L'oisillon se met à imiter son père dès la première année. A son  premier printemps, il s'entraîne. Son chant est au point quand il est en âge d'avoir des enfants, c'est à dire au bout d'un an, si sa durée de vie est au maximum de 10 ans (mais dans la pratique, la mortalité accidentelle est élevée, et l'espérance de vie raccourcie). On classe les chants du plus "évolué (modulé), comme celui du corbeau (pas forcément harmonieux), au plus simple.

Vocabulaire : le geai cagole, le corbeau croasse, le pigeon roucoule.

Qui chante à l'automne ? Beaucoup d'oiseaux migrateurs sont partis dans le Sud. Il reste les sédentaires et les migrateurs du Nord de l'Europe. Les sédentaires chantent pour réaffirmer le territoire. Les oiseaux de passage ne chantent pas (même le rouge-gorge, s'il est d'ailleurs).

Qui chante en hiver ? le rouge-gorge, le troglodyte-mignon. Le rouge-gorge est très agressif.

Les oiseaux sont-ils fidèles ? Les aigles sont fidèles. Les gallinacés (par exemple le coq) ont des harems. Chez les passereaux, on change de femelle chaque année.

Pourquoi les oiseaux migrent-ils ? Les migrateurs se nourrissent d'insectes et d'asticots. Ils quittent l'Europe au début de l'hiver car les insectes se font rares. Les sédentaires mangent des graines, même en hiver. Les premiers migrateurs arrivés en France, au printemps, remontent plus au Nord. Les étourneaux sont des migrateurs de masse (des nuées envahissent le ciel). Il y a des pertes en vol : à cause de la fatigue (par exemple pour les oiseaux anglais qui doivent traverser la Manche), des pesticides, des prédateurs, des chasseurs. A la naissance et avant, les pertes sont aussi importantes (pies et corneilles attaquent les œufs).

En hiver : les oiseaux ne meurent pas de froid, mais de faim. Ils font des réserves de graisse. On les nourrit également.

Sous la pluie : les oiseaux secrètent de la graisse, dans une glande située au croupion, et ils s'enduisent les plumes pour les rendre étanches. Le héron, qui vit perché sur de grandes pattes n'a pas cette possibilité. Autre exception naturelle : le cormoran, qui préfère avoir des plumes humides pour fendre l'eau quand il plonge pour pêcher. C'est pourquoi il reste perché, les ailes déployées au vent, pour sécher ses plumes.

La mue : les oiseaux perdent leurs plumes chaque année, pour se refaire un plumage neuf. La tombée est progressive, pour laisser le temps de la repousse (15j). Seul le canard perd toutes ses plumes d'un coup, mais il n'a pas besoin de voler. Il se cache pendant cette période. Il se revêt de couleurs qui le confondent avec les broussailles. La mue a lieu en été.

Ont-ils un odorat pour se repérer ? Les oiseaux n'ont pas d'odorat développé.

Où dorment-ils ? en général dans des buissons (sauf le martinet qui dort en vol !). D’autres exploitent les trous des arbres, formés après la chute d’une branche : étourneau, grimpereau, mésange charbonnière, moineau friquet, pic, sittelle. Celle-ci maçonne la sortie pour ne laisser rentrer que les petits oiseaux comme elle. La chouette utilise les grosses cavités.

Pourquoi les oiseaux sont-ils plus ou moins colorés : le mâle est coloré pour séduire la femelle. En général, la femelle est moins colorée, pour être plus discrète vis à vis des prédateurs. Les oiseaux les plus colorés doivent se cacher pour nicher (ex : mésange). La chouette qui dort le jour, dans les arbres, se camoufle avec son plumage.

Durée de vie : 20 ans pour le corbeau. Un grand prédateur, comme l'aigle vit 40 ans.

Reproduction : Plus les oiseaux courent de risque, plus ils procréent. La mésange charbonnière donne naissance à 20 petits environ et fait 2 à 3 couvées. Statistiquement, un seul oisillon survivra. Chez les prédateurs, il y a peu de mortalité infantile. Ils font donc peu d'enfants (1 par an).

Nuisances pour les oiseaux : le progrès nuit aux oiseaux, à savoir l'épandage d'insecticides qui tuent la nourriture des oiseaux, les ravalements de façades et l'abattage des vieux arbres qui suppriment les cavités pour nicher, la suppression des haies suite au remembrement, qui élimine des cachettes. Les moineaux se nourrissaient d'avoine prédigérée par les chevaux.