L'espace Rambouillet

L'espace Rambouillet couvre 180 ha de forêt réservée à des hordes de daims et des compagnies de sangliers. Le domaine entretient 48 daims, 35 mâles et 10 grands cerfs. Chaque année, la population est maintenue à ce niveau, ce qui signifie que le même nombre d'animaux est tué qu'il y a eu de naissances. Les cerfs se nourrissent de brindilles, de feuilles, d'écorce, de bourgeons, d'herbe et de plantes. Ils sont actifs au crépuscule. Mais le domaine est trop restreint pour fournir assez d'herbes à ruminer. Aussi, l'ONF nourrit les bêtes de graines et de fourrage. Quant aux sangliers, ils retournent la terre dans tous les sens comme si des mines avaient ravagé le sol. Eux aussi sont nourris par l'ONF. 

Ce jour-là, une pluie fine et continue tente de nous décourager. Mais il en faudrait plus. La guide nous mène directement aux animaux, au bout du parc. Un grand cerf veille sur son harem, tandis que les jeunes daguets rôdent aux aguets, à l'affût d'une femelle. La saison de reproduction est de septembre à octobre. Un mâle puissant suffit à satisfaire toutes ces dames. Il a conquis de haute lutte ce privilège, à coups de bois. L'effort l'épuise, et il perd 25 % de son poids.
Contrairement aux cornes creuses et permanentes des autres ruminants, les bois des cerfs sont massifs et osseux. Sauf chez le renne, les bois ne se forment que chez les mâles et leur croissance est contrôlée par l'hormone sexuelle mâle. Les bois tombent chaque année et repoussent avec un andouiller supplémentaire. Les jeunes se contentent de deux dagues, d'où leur nom de "daguet". Dans les zones surpeuplées et fortement broutées, les bois sont petits. Parfois, le soir, le cerf dominant se lasse, et il laisse un jeune s'aventurer près d'une femelle. Un vieux cerf solitaire se tient à l'écart, blasé. 
Les daims font partie des cervidés artiodactyles (à nombre pair de doigts) munis de sabots.  Les mâles et les femelles vivent de leur côté jusqu'à la période de reproduction, qui a lieu en septembre-octobre. La gestation dure 8 mois (10 mois chez le chevreuil). En juin, la femelle met au monde un ou deux faons. Ceux-ci restent cachés dans les fourrés, camouflés par les taches de leur pelage.
Le sanglier d'Europe est gris-noir, mesure environ 1,2 m de long et 90 cm de hauteur au garrot ; il possède des poils courts et laineux mêlés de soies et formant crinière le long de la colonne vertébrale. Les petits sont plus clairs, avec des rayures pâles. Les dents du bas sont transformées en de formidables défenses recourbées vers le haut et atteignant parfois 30 cm de long. Elles servent à l'animal à se défendre et à fouiller le sol pour rechercher de la nourriture. Le sanglier habite en général des bois marécageux et se nourrit essentiellement de racines et de graines, bien que, le cas échéant, il tue et mange de petits animaux. Les femelles sont appelées laies. Elles mettent au monde jusqu'à 4 petits. Le jeune, surnommé "bête-rousse", en raison de son pelage roux, atteint rapidement un poids de 30 kg.

Pierre-Yves Landouer, le 2 octobre 1999