Les dieux de la Grèce

Les Dieux se marient, comme les humains, et ils ont des enfants. Les schémas suivants décrivent leurs unions (symbolisée par le signe "+") et leur descendance (représentée par la flèche ).

1. Les origines de la terre
A l'origine, vivait un dieu nommé Chaos. Les scientifiques sont d'accord sur ce point, puisqu'ils considèrent que la terre et l'océan naquirent dans le chaos.

Chaos     +      Terre
|
Océan

L'Océan entoure la Terre et mais il habite à l'Ouest, avec Atlas (d'où "Océan Atlantique"). Atlas supporte la terre (ou le ciel suivant le sens où on le regarde) sur ses épaules. Un autre Géant supporte le monde : Égéon (d'où une interprétation pour le nom de la Mer Égée). Les ombres des justes séjournent sur la rive de l'Océan.

Le Ciel (Ouranos)            +         la Terre (Gaïa ou Cybele),
                                               déesse de Phrygie
┌──────────┬──────┴──────┬─────────────┐

les Monstres
à 100 bras   
les Titans,
dont Cronos
ou Saturne   
les Cyclopes
(un oeil frontal) 
les Nymphes
des Frênes (1)
dont Rhéa

Ouranos empêche ses enfants de naître, de peur d'être détrôné ; Cronos le castre et, de ses testicules, naît Aphrodite-Vénus, qui sera la femme de Vulcain (voir § 3.10). D'autres versions la font naître de Zeus, ou encore de l'écume de la mer qui déferla sur l'île  de Chypre. Aphrodite est une déesse d'origine sémite que les Grecs ont empruntée à Chypre après la conquête de cette île vers l'an 1000 av. J.C..
Du sang jaillissant de la blessure, naissent ensuite :
- les Géants ;
- les Furies, qui assistent les morts aux enfers. On les reconnaît à leurs cheveux encombrés de vipères.
Le soleil apparaît également à l'origine : Hélios est le fils du titan Hypérion. Ses filles sont les Héliades (voir §3.9).
Nota : les noms donnés par les Romains sont écrits en italique.

2. Le règne de Cronos
Cronos symbolise le temps (on le confond parfois avec "chronos"), qui dévore la vie. Il est représenté avec un sablier et une faux.

                              Cronos (Saturne)                 +          Rhéa (Ops)
            ┌─────────┬───────┬───┴───┬──────┬───────┐

Déméter
Cérés
déesse de
l'Agriculture
Héra
Junon
déesse du
mariage
Hadès
Pluton
dieu de
l'Enfer
Zeus
Jupiter
dieu de
l'Olympe
Poséidon
Neptune
dieu de
la Mer
Hestia
Vesta
déesse du
feu/foyer

Titan a accepté d'abandonner son droit d'aînesse au profit du benjamin Cronos à la condition que celui-ci avale les garçons, mais Rhéa, en bonne mère, se fait aider de son fils Zeus pour leur substituer des pierres emmaillotées et les sauver. Ils sont élevés sur le Mont Ida, en Crète, par les Corybantes, prêtresses de Cybèle avec le lait de la chèvre Amalthée. Un jour, Zeus lui casse une corne en jouant. Devenu roi des dieux, pour se faire pardonner, il lui offrira une corne d'abondance.
Cronos se rend compte du stratagème et appelle ses frères, les Titans, pour déclarer la guerre à ses propres enfants. Zeus remporte la victoire et chasse son père, qui se réfugie en Italie, chez le roi Janus (C'est l'âge d'or que les Romains fêteront en début d'année (fêtes des Saturnales). Janus ouvre l'année, d'où le nom du mois de janvier). Le fils du Titan Japet, Atlas, est condamné par Zeus à porter le monde. Les historiens grecs (comme Diodore de Sicile) rapportent  qu'Atlas fut le premier roi d'un peuple, dénommé les Atlantes, qui vivaient à l'Ouest de l'Europe, des régions hyperboréennes  à l'Hespérie (Espagne), au bord de l'Océan (dénommé, de ce fait, "atlantique"). Le remontée avérée du niveau de la mer d'une dizaine de mètres durant la période des dolmens pourrait expliquer la disparition  du domaine légendaire de l'Atlantide. De plus, ces peuples disparus transmirent, peut-être, à leur successeurs, les Ibères, puis les Celtes et les Gaulois, la crainte de voir le ciel leur tomber sur le tête (on pense même que les menhirs symbolisaient les pieux supportant ce ciel si menaçant). Ils adoraient un dieu de la mer, Fositès, que les Doriens auraient assimilé en Positès, puis Poséidon.

3. Le règne de Zeus-Jupiter
Zeus est un dieu d'origine indo-européenne, alors qu'Héra est méditerranéenne, sans doute crétoise. Son nom est la forme féminine de "héros", le "héros" étant un seigneur défunt que le village continue d'honorer.
Zeus procède à un tirage au sort pour désigner les Royaumes : il reçoit le Palais des Dieux, l'Olympe, et donne à Hadès-Pluton le royaume des Enfers et à Poséidon-Neptune, les Mers.

3.1       Héra-Junon, est la seule femme de Zeus (les autres sont des concubines).
            Elle est représentée sur un char attelé à deux paons.

                                                   Zeus                +        Héra-Junon
                        ┌────────────────┼─────────────┐
               Arès ou Mars,            Héphaistos, ou Vulcain,                     Hébé,
            dieu de la guerre         dieu du feu et des forgerons,          dieu de la jeunesse

 

3.2       Zeus    +          Métis (nymphe symbolisant l'intelligence par la ruse)
                                   fille du Titan Océan et de la Titanide Thétys
                        |
            Athéna ou Minerve
Pour cacher la preuve de son infidélité, Zeus a avalé son amante enceinte. Il attrape un terrible mal de tête. Le dieu du fer, Vulcain, lui frappe le crâne, à sa demande, pour le libérer de son terrible mal de tête et Athéna sort par son cerveau (comme Bacchus qui sort par sa cuisse, voir §3.8). Elle porte un casque de guerrier, qui sera son symbole.
Déesse de la sagesse, des Arts et des artisans, elle est très susceptible et ne supporte pas qu'on fasse mieux qu'elle (elle transforme en araignée la belle Arachnée qui avait osé broder une dentelle inimitable).
Athéna participe avec Poséidon à un concours dont le lauréat gagnera l'honneur de nommer la ville bâtie par Cécrops (homme-serpent, né de la Terre). Neptune crée un cheval fougueux et Athéna crée un olivier, objet jugé plus beau par les dieux. Elle remporte l'épreuve : en son honneur, la ville s'appellera "Athènes". Celle-ci lui dédie les Jeux "Panathénées" (musique, poésie et courses).
Elle prend une seconde vengeance sur Poséidon : celui-ci fait des avances à la plus belle des Gorgones, Méduse. Athéna affuble la malheureuse d'autant de serpents qu'elle a de cheveux et altère son regard, qui pétrifie quiconque ose la dévisager (voir la fin de Méduse, au § 8.2).
Athéna donne naissance à Érechtenios, sans qu'il y ait eu de père ! Athéna est considérée comme vierge ("Parthénos"), comme Vesta et Artémis. Son temple est le Parthénon, à Athènes.
A la vue de l'enfant tellement laid, les filles du roi Cécrops sont frappées de folie et se précipitent du haut de l'Acropole !

1 -         Arbre dont on fait des lances.